27 août 2013

D comme... Dessert ! Et dacquoise aussi ^^

Pas facile de trouver une recette de pâtisserie commençant par une D ! Il y a bien la dacquoise, le douillon (une pomme ou une poire sans une pâte feuilletée) ou le divorcé (pâtisserie composé d'un chou au chocolat et d'un choux au café), mais pas vraiment d'histoire à raconter sur ces pâtisseries...
 Dacquoise avec chocolat et framboises
 

Heureusement, je suis sauvée car D c'est aussi la première lettre de dessert, et là, il y en a des choses à dire !
Le mot dessert vient du verbe desservir : on dessert la table quand le plat repas est fini. Mais ce mot ne s'est véritablement fixé dans le vocabulaire qu'au XIXè siècle.
Au Moyen âge, l'ordre des plats n'était pas fixé comme aujourd'hui, et on pouvait commencer par le sucré et finir par le salé. Donc pas de dessert au sens où on l'entend aujourd'hui en fin de repas. D'ailleurs, le "dessert", qu'il soit sucré ou salé, n'était pas le dernier plat puisqu'il était suivi de l'issue de table et enfin du boutehors (des fruits confis dans du sucre ou du miel, servis dans une autre pièce). Avec tout ça, ils devaient être calés !

Ce n'est qu'au XVIIè siècle que le terme commence à être utilisé pour les bouchées sucrées que l'on place sur la table après avoir desservi. A l'époque, ces gourmandises ont pour but de montrer l’opulence du maître de maison : on a bien mangé, on n'a plus faim, mais on sert encore ! Les pâtisseries se sont petit à petit imposées en fin de repas car, pensait-on, le sucre aidait à mieux digérer.

Aujourd'hui, ça ne nous viendrait pas à l'idée de commencer le repas par une tarte ou un gâteau au chocolat ! Quoi que...

Voici une recette utilisée dans de nombreux desserts : celle de la dacquoise.

Préparation : / Cuisson : / Total :

Ingrédients pour deux disques de dacquoise :
  • 70 g de poudre d'amande
  • 30 g de poudre de noisette (ou de la poudre de pistache, c'est bon aussi !)
  • 100 g de sucre
  • 100 g de blancs d’œufs (environ 3 blancs)
 


Préparation :
Préchauffez votre four à 180°C.
Mélangez ensemble les poudres tamisées et le sucre. Battez les blancs en neige ferme. Incorporez-les délicatement au mélange précédent (c'est l'étape la plus délicate, il ne faut vraiment pas les écraser pour obtenir une jolie dacquoise).
Placez la pâte dans une poche à douille. Pochez-la en disque sur du papier sulfurisé.



Enfournez pour 12 mn.
C'est prêt !

Vous pouvez garnir deux disques de dacquoise de crème praliné pour un succès praliné :
 
Succès praliné

Ou simplement la recouvrir de chocolat et de quelques fruits :

Dacquoise avec chocolat et framboises

C'est léger, et délicieux !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les livres de pâtisserie
Matériel de pâtisserie {guides}
¬